Les 4 ans du P’tit Loup {et la recette du gâteau hyper moelleux !}

L’anniversaire du P’tit Loup était jusqu’à présent l’occasion d’un grand repas en famille. Je préparais le repas, décorais la table et réalisais un joli gâteau.

Les papys, mamies, tatas, tontons et cousin(e)s étaient tous là pour encourager le P’tit Loup à souffler ses bougies sur l’air de « Joyeux anniversaire ! »

Une journée très agréable que nous apprécions beaucoup !

4 ans yoann 1C

Cette année les choses ont été un peu différentes.

Comme j’étais enceinte nous ne sommes pas partis en vacances cet été. Nous avons reportés ces vacances fin octobre et forcément, ça tombait pile sur l’anniversaire du P’tit Loup…

Alors finalement il n’a peut-être pas eu une grande fête en famille mais plusieurs petites fêtes : une 1ère fois avec la tata et le tonton de Chéri pendant nos vacances, puis avec mes parents et mon frère et enfin une dernière à l’école avec tous ses copains à laquelle j’ai pu participer pour ma plus grande joie !

4 ans yoann 4C

Comme on avait prévu de fêter plusieurs fois cet anniversaire et qu’en plus nous étions crevés à cause des coliques du Lutin, on a fait les choses simplement cette année. Pas de déco particulière et un gâteau tout simple mais mais hyper bon car très moelleux que j’ai décoré et décliné en plusieurs versions et dont je partage la recette avec vous aujourd’hui.

 

4 ans yoann 3C

Gâteau au chocolat Nestlé

 

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 45 minutes

 

Ingrédients :

  • 1 tablette de chocolat noir Nestlé Dessert
  • 150g de farine
  • 100g de sucre en poudre
  • 100g de beurre
  • 20cL de lait concentré non sucré
  • 1 sachet de levure chimique
  • Pour la décoration : Nutella, Smarties, Vermicelles de couleur, bonbons…

 

Préparation :

  1. Faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-ondes. Faire de même avec le beurre.
  2. Battre les oeufs avec le sucre. Ajouter le beurre fondu, puis progressivement la farine, la levure et le chocolat fondu.
  3. Incorporer le lait concentré et mélanger.
  4. Verser dans un moule beurré et fariné.
  5. Faire cuire 40 à 45 minutes au four à 180°.
  6. Laisser refroidir avant de démouler et décorer votre gâteau.

4 ans yoann 2C

❊ Pour décorer votre gâteau vous pouvez le recouvrir d’une fine couche de Nutella ou de glaçage au chocolat (200g de chocolat dessert fondu + 20cL de crème fluide / ou un glaçage type Vahiné) puis y déposer des Smarties, des bonbons, des vermicelles colorés ou autres décors de votre choix.

 

❊ J’ai aussi réalisé une variante au chocolat blanc en faisant fondre 150g de chocolat blanc pour desserts avec 10 cL de crème liquide pour remplacer le chocolat noir dans la recette initiale.

 

Recette du site latableadessert.fr

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/les-4-ans-du-ptit-loup-et-la-recette-du-gateau-hyper-moelleux/

Demain…la reprise du travail

3 mois se sont écoulés depuis la naissance du Lutin et demain je reprendrai le chemin du travail.

J’aurais déjà dû y être depuis le 2 novembre mais en posant des congés annuels au bout de congé de maternité cela m’a permis de rester un peu plus longtemps à la maison.

Mais quoi qu’il en soit maintenant je ne peux plus reculer. Demain je le laisserai à la nounou « pour de vrai » et j’enfourcherai mon vélo pour reprendre la route de la clinique. Retrouver mon service, mes collègues.

Je sais pourtant que rien ne sera plus comme avant là-bas. Il s’est passé tant de choses durant tout ce temps où je n’étais pas là. Mon service à changé de place dans la clinique, un autre à ouvert ses portes, des collègues sont parties, d’autres sont arrivées.

Je ne sais pas vraiment si je suis contente ou pas de retourner travailler.

J’avais un peu l’impression de tourner en rond à la maison. De passer mon temps à calculer des horaires de biberon, laver les-dits biberons, faire des allers-retours à l’école pour déposer puis rechercher le P’tit Loup. Trajets auxquels sont venus récemment s’ajouter les allers-retours chez la nounou pour l’adaptation du Lutin.

Je suis contente de retrouver une vie active. De faire autre chose que m’occuper de mes enfants même si j’adore ça.

Mais je sais aussi que le rythme va être difficile à tenir. Surtout le 1er mois. Alterner les postes du matin, d’après-midi, de nuit aussi. Je n’ai plus l’habitude. 1 an que je n’ai plus fait ça !

J’ai peur de ne pas tenir le coup, surtout qu’on ne peut pas vraiment dire que s’occuper du Lutin soit très reposant. Ses problèmes de transit ne sont pas encore réglés, il pleure encore pas mal même si cela n’a rien à voir avec ce qui se passait 1 mois plus tôt. Les nuits sont encore souvent coupées aussi.

Le temps passait déjà vite mais il me semble que reprendre le travail c’est comme entrer dans une spirale qui va tout accélérer. J’ai l’impression que je perds un peu mon bébé. Que maintenant il va grandir d’un coup et me dire que je ne serai pas près de lui à chacun de ses progrès me serre le coeur.

Mais c’est comme ça. Et c’était déjà comme ça pour le P’tit Loup… J’espère juste ne pas être trop fatiguée pour mettre à profit les moments que nous passerons ensemble.

 

Mon sac est prêt, j’ai rechargé les batteries des lumières de mon vélo, sorti ma grosse écharpe, mon bonnet et mes gants… demain je reprends le travail !

reprise travail C

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/demain-la-reprise-du-travail/

☁ Babylook d’automne ☂

Le Lutin est notre 2ème enfant. Notre 2ème garçon même.

Autant dire que question fringues j’avais tout ce qu’il fallait pour lui ! les vêtements du Petit Loup l’attendaient, bien sagement rangés dans des cartons au garage.

Je pensais alors que c’était chouette, toutes ces économies que j’allais pouvoir faire !

Et puis je suis allée chez Kiabi pour acheter quelques bodies…et j’ai craqué sur une jolie tenue.

Il faut dire que pour 11€ le tout ça valait vraiment le coup !

Depuis j’ai récidivé, mais je vous montrerai tout ça une autre fois ;)

 

Voici donc un petit look aux couleurs de l’automne.

look automne kiabi 3C

J’adore le sarrouel qui a vraiment été mon coup de coeur ! J’ai failli le racheter en 6 mois mais ça n’aurait pas été raisonnable. J’ai déjà tout ce qu’il faut et même trop dans cette taille là.

En tout cas ça a l’air super confortable à porter. La taille n’est pas trop serrée (tant mieux pour mon loulou qui a toujours mal au ventre). C’est assez chaud sans l’être trop et l’intérieur est tout doux.

look automne kiabi 6C

 

Et puis le T-shirt était juste trop mignon avec ce petit renard !

look automne kiabi 5C

 

T-shirt Kiabi

 

 

T-shirt imprimé en coton : 5€

Du 1M au 18M

 

 

sarrouel Kiabi

 

 

 

Sarrouel en molleton : 6€

Du 1M au 18M

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/%e2%98%81-babylook-dautomne-%e2%98%82/

·•● Mon Lutin de 2 mois ●•·

Je suis en retard pour la publication de cet article étant donné que le Lutin a « fêté » ses 2 mois le 25 octobre dernier.

Mais il faut dire que ces dernières semaines n’ont pas été les plus faciles !

Sacha 2 mois

Vu l’ambiance ce mois-ci il ne fallait pas espérer un sourire sur la photo !

 

A 2 mois mon père dodu pèse 6,140 kgs pour 61 cm ! Il a pris 2,340kgs et 9 cm depuis la naissance et se retrouve tout en haut des courbes de croissance.

Il porte des vêtements taille 3 mois depuis la fin du 1er mois.

Il pleure toujours beaucoup à cause de ses coliques et pourtant on en a essayé des choses : 2 probiotiques différents, homéopathie, changement de lait, changement d’eau, plantes… A la visite du 2ème mois la pédiatre nous a prescrit du Debridat. On espère que ça va enfin le soulager !

Fin octobre nous sommes partis 2 semaines en vacances. J’avais quelques appréhensions pour la trajet vu qu’il pleure beaucoup. Heureusement à l’aller il a dormi presque tout le temps durant les 8 heures de route. Il a commencé à s’impatienter sur la dernière demie heure seulement. Mais comment aurait-il pu en être autrement ? Même nous on en avait assez.

Par contre la 1ère semaine il a été complètement décalé. il réclamait à nouveau 2 biberons la nuit alors qu’avant de partir il n’en était plus qu’à 1 seul biberon vers 4-5h du matin.

En journée il pleurait beaucoup. Heureusement que Chéri était là ! On se relayait pour s’occuper de lui mais on a quand même été épuisés par cette semaine de pleurs.

La 2ème semaine était un peu mieux. il faut dire aussi que les parents de Chéri nous ont rejoints puis on a passé le week-end chez ma maman. Ce qui fait qu’on était plus nombreux à pouvoir s’occuper de lui et dans ce cas c’est toujours plus facile à supporter.

Le trajet du retour n’a pas été aussi calme que celui de l’aller. L’après-midi il a pleuré pendant plus d’une heure sans que rien ne puisse le calmer… Heureusement, comme on s’arrêtait chez ma maman pour le week-end avant de rentrer définitivement chez nous on avait moins de route à faire.

Les fins de journée sont toujours plus difficiles que les matinées. En général à partir de 16h il commence à chouiner et ça monte en puissance jusqu’à 20h où il fini par s’endormir directement après son biberon.

Dans ces moments rien ne le calme et c’est vraiment ça qui est le plus difficile pour moi. Ne rien pouvoir faire pour le soulager. On m’a parlé des pleurs de décharge et qu’il faut le laisser faire pour qu’il évacue mais il est capable de hurler pendant 1 heure si ce n’est plus sans jamais se calmer de lui-même. C’est même encore pire si on le laisse pleurer.

Demain je vais appeler un ostéo pour prendre un RDV. Il nous reste encore ça à essayer même si je n’ose pas y placer trop d’espoirs. Il faut peut-être juste attendre qu’il grandisse et ça passera tout seul…

 

Malgré tout, tout n’est pas si noir !

Il sourit de plus en plus et commence à vouloir essayer de gazouiller même s’il arrive rarement à émettre le son qu’il voudrait. Il ouvre la bouche comme pour nous imiter. La tord dans tous les sens avant de réussir à sortir un « euuuuh« . C’est trop rigolo à voir !

Mais il progresse vite et commence déjà à varier les sons.

Il tient de mieux en mieux sa tête droite quand on le met à la verticale et déteste toujours autant être couché à plat ventre.

Il adore le bain mais déteste se faire tartiner de crème à la sortie et l’habillage se fini toujours dans les pleurs.

Inconsciemment il arrive à attraper des choses. Il saisi tout ce qui lui passe à portée de main. Et quand il tient enfin quelque chose, il ne le lâche plus !

De la même manière tout ce qui passe à portée de sa bouche fini dedans. Ce coquinou lèche même les sangles du cosy. Il commence à porter ses mains à la bouche mais comme il garde les poings serrés il n’arrive pas à téter ses doigts et ça peut vite l’énerver.

Côté bibis il boit 4 à 5 biberons de 150mL. Finalement lui qui avait augmenté en flèche ses rations le 1er mois a bien ralenti la cadence. Il n’a pas encore de rythme et boit toutes les 3-4 heures en journée. La nuit par contre il peut tenir 6-7 heures sans manger ce qui est appréciable.

 

Un nouveau mois est donc commencé avec de gros changements à la clé puisque je vais reprendre le travail et qu’il va commencer à aller chez une nourrice.

J’espère pouvoir dire à la fin de ce 3ème mois qu’on est enfin venus à bout de ces coliques et que mon bébé n’est que sourires mais on verra bien. Je ne veux pas trop espérer au risque d’être déçue ensuite !

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/%c2%b7%e2%80%a2%e2%97%8f-mon-lutin-de-2-mois-%e2%97%8f%e2%80%a2%c2%b7/

L’enfer des coliques

Assez rapidement le Lutin a commencé à souffrir de coliques.

Un phénomène fréquent que nous connaissions bien puisque le P’tit Loup en avait également eu durant ses premiers mois de vie.

Malgré tout c’est toujours aussi désemparant de se retrouver face à son bébé qui hurle et se tord de douleur sans vraiment savoir quoi faire pour le soulager.

pleurs coliques C

Les coliques du nourrisson : qu’est-ce que c’est ?

Si votre enfant pleure beaucoup, particulièrement en fin de journée.

Si durant les crises il est tout crispé : poings serrés, corps raidi, qu’il plie et déplie les jambes comme s’il pédalait.

S’il a beaucoup de gaz et que vous entendez des bruits dans son ventre.

Il y a fort à parier qu’il fasse partie des 15 à 20% de bébés qui présentent des coliques du nourrissons.

Les coliques surviennent en général vers la 2ème ou 3ème semaine de vie et durent jusqu’à 3-4 mois.

Il semblerait qu’elles soient liées à une immaturité du système digestif de bébé qui l’empêche de bien digérer le lactose présent dans le lait (sans que ce soit lié à une allergie ce qui est un autre problème).

C’est un phénomène bénin (bébé n’est pas malade, il mange bien et prend régulièrement du poids, ne vomit pas, n’a pas de fièvre) et temporaire puisqu’il cesse spontanément au bout de quelques mois.

 
Pour autant, il n’est pas toujours évident de regarder son bébé souffrir.

Comment soulager les coliques ?

Rien n’est miraculeux mais il y a des petites choses à tester pour essayer de soulager votre bébé lorsqu’il fait une crise de coliques :

·•● L’emmaillotage : pour rassurer bébé et recréer le cocon dans lequel il se trouvait lorsqu’il était dans votre ventre vous pouvez essayer de l’emmailloter. Il existe des couvertures spéciales à des prix abordables (Couverture Miracle Red Castle par exemple) mais vous pouvez tout aussi bien l’emmailloter dans un drap ou un grand lange.

·•● Bercer bébé : Promenez-vous avec votre bébé dans les bras, bercez-le doucement

·•● Les massages : Vous pouvez masser le ventre de bébé pour le soulager. Une technique efficace (en tout cas chez nous) consiste aussi à manipuler les jambes. On les plie et déplie et cela permet d’aider à l’évacuation des gaz. Vous pouvez retrouver cette méthode au début de la vidéo suivante :

De même la position de bébé installé à plat ventre sur votre bras ou vos cuisses peut lui faire du bien.

·•● La bouillotte : Une source de chaleur sur le ventre de bébé peut également l’apaiser. Utilisez une petite bouillotte à graines (facilement et rapidement réchauffable au micro-ondes). J’en ai trouvé une super chez Doucebouillotte.fr ! Attention cependant à ne pas la poser directement sur le ventre de bébé pour ne pas le brûler. Laissez 1 ou 2 épaisseurs de vêtements entre la bouillotte et sa peau.

·•● Le portage : En écharpe ou en porte-bébé physiologique. Votre chaleur, votre contact rassurant, le bercement occasionné par vos déplacements et le cocon créé par le système de portage sont autant de facteurs qui aident bébé à retrouver le calme et à être soulagé.

·•● La tétine : La succion apaise les bébés. S’il ne trouve pas ses doigts pourquoi ne pas essayer de lui donner une tétine ?

·•● Le bain : Il peut aider bébé à se détendre et la douce chaleur de l’eau sur son ventre lui fera beaucoup de bien. Par contre si comme le Lutin votre bébé hurle déjà à chaque bain ce n’est clairement pas la peine d’essayer au risque de ne faire qu’accentuer les pleurs.

·•● La musique douce : Que soit vous qui lui chantiez de jolies berceuses ou un CD que vous avez mis en route, la musique l’aidera à se détendre.

Il y a de jolies playlists sur des sites comme Deezer ou YouTube. il vous suffit de taper « musique douce pour bébé » dans la zone de recherche.

 

Comment prévenir les coliques ?

Là encore pas de miracle mais il y a certaines choses qui permettent de limiter les crises ou leur intensité.

·•● Utiliser un biberon anti-coliques : A la maison on a les biberons MAM avec la valve anti-colique au fond. Je ne sais pas si effectivement bébé avale moins d’air avec ceux-là car ce sont les seuls que j’ai jamais testés mais en tout cas la tétée est facile et ils ont été acceptés sans souci par mes 2 loulous dès la naissance.

·•● Favoriser un environnement calme pour bébé : notamment lors de la prise des repas. Une tétée faite dans le bruit peut engendrer du stress qui se manifestera lors de la digestion par les coliques.

·•● Les probiotiques : On a testé le Biogaïa durant une cure de 21 jours pour le Lutin. Si au début ça semblait avoir des effets positifs, sur la dernières semaine on a de nouveau eu de belles crises. Je n’en ai pas racheté mais néanmoins je pense que ça vaut le coup d’essayer. Ce sont des gouttes à donner 1 fois par jour, le flacon goutte à peu près 10€ et il est en vente libre en pharmacie. Il en existe apparemment d’autres (Lactibiane) mais je n’ai pas testé.

·•● La Calmosine, les infusions de fenouil : Des solutions aux plantes que nous n’avons pas testées à la maison. En vente libre en pharmacie (et peut-être même en grande surface pour les tisanes).

·•● L’homéopathie : Pas testée chez nous non plus mais il existe plusieurs remèdes destinés à limiter les coliques chez le nourrisson.

·•● Une séance d’ostéopathe : Ca ne résoudra pas forcément le problème mais il pourra au moins vous dire si quelque chose est bloqué qui pourrait accentuer le phénomène de coliques. En débloquant tout ça bébé devrait être soulagé.

·•● Enfin, sur l’avis de votre médecin vous pouvez essayer de changer de lait. Il existe des formules spéciales dans quasiment toutes les marques (Nidal Pelargon, Guigoz Action Coliques…) qui contiennent moins de lactose et sont donc plus faciles à digérer et génèrent moins de coliques. Je pense que c’est la prochaine chose que nous essaierons si les coliques persistent. En tout cas je compte bien en parler à la pédiatre lors de la prochaine visite.

 

Et chez vous, coliques ou pas coliques ?

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/lenfer-des-coliques/

Papa reprend le travail : retour à la réalité !

A la naissance du Lutin, Chéri a pris ses jours de congé de paternité. Il lui restait aussi quelques jours de congés annuels qu’il a posé à la suite pour rester avec nous à la maison. En tout nous avons donc pu profiter de 3 semaines tous ensemble à notre sortie de la maternité.

Enfin, presque tous ensemble puisque 4 jours après notre retour à la maison c’était la rentrée scolaire du P’tit Loup.

En dehors des allers-retours pour le conduire à l’école nous vivions donc dans notre petit cocon où tout ou presque tournait autour du Lutin.

Il était facile de s’en occuper et de gérer les crises dues aux coliques puisque à 2 on peut facilement passer le relais à l’autre. De même je pouvais sans souci vaquer à mes occupations pendant que le papa s’occupait de lui.

Nous nous étions plus ou moins partagés les allers-retours à l’école ce qui fait que chacun d’entre nous pouvait se reposer à un moment de la journée.

Bref, la vie était facile ! D’autant plus que le P’tit Loup n’a presque pas fait de crises pour aller à l’école même en sachant que nous restions à la maison avec son petit frère pendant ce temps.

 

C’est pour ça que j’ai sacrément appréhendé le retour au travail de Chéri. Bien plus que lui je crois ! (bon en fait lui il angoisse surtout du jour où moi je vais reprendre le travail et qu’il devra courir le matin ou le soir pour tout faire avec les 2 enfants en très peu de temps…)

 

Et puis ce lundi tant redouté est arrivé…

Au départ Chéri avait proposé d’emmener le P’tit Loup au périscolaire le matin en partant travailler. Ca m’aurait déchargé d’un trajet et j’aurais pu dormir un peu plus.

Finalement on ne l’a presque pas fait. La plupart du temps j’étais de toute façon réveillée pour donner un biberon au Lutin et je sais très bien qu’en me recouchant à 6h30 je n’arriverai plus à dormir. En plus Chéri devait faire des heures supplémentaires au travail et j’aime autant qu’il parte plus tôt le matin au lieu de revenir 1 heure plus tard le soir.

 

Le Lutin ne fait toujours pas ses nuits (faut pas rêver hein !) et après une feinte à 1 seul réveil par nuit le week-end dernier il se réveille à nouveau 2 fois. Il n’a pas non plus de rythme de repas régulier. Ma plus grosse crainte était donc de savoir comment j’allais m’organiser pour que les trajets du grand pour l’école ne coïncident pas avec les repas du petit.

Ben en fait c’est simple : je ne prévois pas et je m’adapte au jour le jour !

Je ne réveille pas le Lutin pour qu’il mange. J’attends qu’il demande, et si jamais ça tombe 10 minutes avant qu’on sorte je le fais patienter avec la tétine tout en sachant qu’après il risque fort de s’endormir dans le porte-bébé sur le chemin.

Jusqu’à aujourd’hui tout s’est finalement très bien passé.

Le plus dur c’est le temps de midi quand il faut faire manger le grand, le petit, gérer une crise de pleurs et essayer de manger vite fait un truc soi-même avant de repartir à l’école.

Ce qui me dérange le plus au fond c’est de devoir réveiller le Lutin quand il dort (enfin !) pour le mettre dans le porte-bébé ou la poussette pour aller à l’école. Même s’il s’y rendort vite j’ai toujours un pincement au coeur quand je le prends dans son berceau et qu’il grogne alors qu’il dormait à poing fermés (pour une fois !).

 

L’après-midi on a encore pu profiter des journées ensoleillées pour faire des sorties au parc. Mon P’tit Loup est tout fier de conduire la poussette en sortant de l’école !

goûter C  parc C

On s’installe sur un banc, on prend le goûter, et ensuite il va jouer. Ca fini toujours dans le bac à sable…toujours !

Et même si je sais que je vais pouvoir mettre tous ses habits dans le panier de linge sale et nettoyer mon entrée ensablée lorsqu’il a retiré ses chaussures (bénis soient les aspirateurs !), j’aime ces moments que l’on passe ensemble.

sortie école C  bac à sable C

Les soirées sont en général plus difficiles car c’est là que les crises de pleurs (souvent liées aux coliques) du Lutin font leur apparition.

Heureusement ça coïncide aussi avec le moment où Chéri rentre du travail et il peut donc prendre le relais.

 

Notre petite routine s’est finalement installée et ce retour à la réalité s’est bien mieux passé que ce que j’aurais pensé !

J’ai quand même parfois l’impression de passer mes journées à faire des allers / retours à l’école sans avoir vraiment le temps de faire quoi que ce soit d’autre entre temps. Tous les jours se ressemblent, je perds facilement le fil du temps et dois me concentrer comme une dingue pour ne pas oublier quand on est mercredi et qu’il faut chercher le P’tit Loup 1/2 heure plus tôt à l’école.

Mais je suis rôdée et désormais je maîtrise l’installation du porte-bébé comme une pro et le truc le plus fou c’est qu’on n’a jamais été aussi ponctuels à l’école qu’aujourd’hui ! Avec 1 enfant j’étais toujours en retard. Avec 2 je me retrouve à attendre devant le portail avant qu’il ne soit ouvert. Allez comprendre… ^^

ergobaby C

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/papa-reprend-le-travail-retour-a-la-realite/

·•● Mon Lutin d’un mois ●•·

Vendredi dernier mon Lutin a déjà eu 1 mois. Que le temps passe vite !

J’ai l’impression que demain je devrai déjà retourner travailler…

En attendant j’essaie quand même de profiter de chaque instant avec lui car je sais qu’une fois le travail repris le temps passera encore bien plus vite !

1 mois sacha modif C

A 1 mois mon Lutin qui est plutôt un bon Père Dodu pèse 4,800 kgs pour 55 cm. Il a donc pris 1 kg tout pile et 3 cm.

Il faut dire que c’est un bon mangeur puisqu’il s’enfile 6 à 7 biberons de 120 à 150 mL par jour ! On ne le surnomme pas « La pompe à lait » pour rien !

Petit à petit un rythme de repas s’installe même si pour l’instant rien n’est jamais vraiment régulier. Malgré tout c’est toujours la nuit qu’il arrive à tenir le plus longtemps entre 2 biberons : 5 heures d’affilé sans manger en 1ère partie de nuit (à partir de 22 – 23h). Après il réclame à nouveau toutes les 3 heures. C’est assez rare qu’il tienne 4 heures entre 2 biberons la journée.

Vers la fin de la 1ère semaine les coliques ont fait leur apparition. C’est pas le genre de truc qui nous avait manqué…

Le voir se tortiller et hurler de douleur sans vraiment pouvoir y faire quoi que ce soit qui le soulage moi ça me fend le coeur. On a fini par trouver quelques solutions pour le calmer un peu même si rien n’est vraiment miraculeux. L’emmaillotage principalement qui fonctionne bien et puis on lui donne depuis 2 semaines environ des probiotiques (BioGaia) qui semblent avoir permis de diminuer la fréquence et l’intensité des crises.

 

Il n’aime toujours pas trop le bain. J’ai beau essayer de le tenir fermement il a toujours l’air paniqué quand il est dans l’eau. Il y a quand même une amélioration depuis le début puisqu’on arrive maintenant à ne plus avoir que des bains où il hurle du début à la fin mais quand même on voit bien que ce n’est pas ce qu’il préfère.

D’ailleurs il n’aime pas trop non plus les changements de couche. Sans doute a-t-il un peu froid… Heureusement j’ai remarqué qu’avec un peu de musique ça se passait mieux.

 

A côté de ça il y a quand même de vrais bonheurs. Comme l’apparition des 1ers sourires volontaires (vers 3 semaines). De plus en plus fréquents ils me font fondre à chaque fois ! On voit aussi qu’il aimerait commencer à gazouiller mais pour l’instant, même s’il forme sa bouche comme pour nous imiter et parler il n’y a que rarement un petit son qui en sort.

sourire C

Il semble aussi très curieux et nous fixe avec attention lorsqu’on lui parle ou qu’on fait tinter un hochet devant lui.

Et puis, il tient déjà sacrément bien sa tête lorsqu’il est sur le ventre et ça ça me rassure bien parce qu’il arrive que je fasse dormir sur le ventre quand il a des coliques. cette position avec les genoux repliés sous son ventre le soulage bien aussi.

 

A 1 mois mon Lutin n’a déjà plus rien d’un nouveau-né. C’est devenu un beau bébé dont je prends chaque jour un peu plus plaisir à m’occuper ! :)

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/%c2%b7%e2%80%a2%e2%97%8f-mon-lutin-dun-mois-%e2%97%8f%e2%80%a2%c2%b7/

Des muffins aux pépites de chocolat pour le goûter

Aujourd’hui une recette que j’ai publiée sur mon blog de cuisine.

Des muffins aux pépites de chocolat ! C’est simple à faire, vos cuisiniers en herbe pourront même mettre la main à la pâte (et boulotter quelques pépites de chocolat au passage).

Ensuite on enfourne et on a de quoi se régaler pour le goûter !

muffins pépites chocolat 2C

 

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 20 minutes

 

Ingrédients (pour 12 muffins environ) :

  • 4 oeufs
  • 150g de sucre en poudre
  • 150g de farine
  • 150g de beurre
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 100g de pépites de chocolat

 

Préparation :

  1. Mélanger le beurre fondu et le sucre dans un saladier.
  2. Incorporer les oeufs entiers l’un après l’autre puis la farine, la levure et enfin les pépites de chocolat. Bien mélanger.
  3. Verser la préparations dans des moules à muffins.
  4. Faire cuire au four 20 minutes à 210°.
  5. Laisser tiédir avant de démouler.

 

muffins pépites chocolat 1C

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/des-muffins-aux-pepites-de-chocolat-pour-le-gouter/

·•● Commencer la vie à 4 … : Les 1ers jours à la maison ●•·

Après 3 jours passés à la maternité suite à la naissance du Lutin, nous avons enfin pu rentrer à la maison.

La vraie vie à 4 allait commencer !

bébé C

Lutin de 4 jours

Pour l’instant on ne peut pas vraiment dire qu’il ait un rythme. Du coup nous non plus.

Heureusement pour moi Chéri a pris son congé paternité (et même un peu plus grâce à quelques RTT) pour notre retour à la maison. Ca me soulage bien de savoir qu’il est là et que je peux compter sur lui.

Par contre j’appréhende un peu sa reprise lundi prochain. Pour le 1er c’était différent. Je n’avais que lui à gérer. Même s’il se réveillait la nuit je redormais avec lui le matin jusque 10-11h.

Maintenant le P’tit Loup va a l’école. Il faut donc l’y emmener le matin, le rechercher le midi, et rebelotte l’après-midi. Ca avec 1 à 2 réveils par nuit je sens déjà que ça va m’achever !

D’autant plus qu’en journée le Lutin ne dort pas forcément beaucoup… Hier par exemple il a passé sa journée à chouiner. Sans doute à cause des coliques puis après parce qu’il était fatigué mais ne trouvait pas le sommeil. Il n’a fait que des micro-siestes de 5-10 minutes par-ci par-là sans vraiment dormir profondément. Parfois je l’ai carrément vu dormir les yeux ouverts (si, si je vous assure !!). Bref, à 2 ça va, on le prend à tour de rôle sur nous mais seule je me demande bien comment je vais gérer ça sachant que dès que je le posais quelque part il recommençait à pleurer.

Heureusement toutes les journées ne se ressemblent pas ! La veille je l’avais pris en écharpe pour une sortie avec des copines. Il a dormi de 12h à 18h sans réclamer à manger ! Et aujourd’hui, alors que je suis seule avec lui ce matin, il me fait le plaisir de s’être endormi tout de suite après son biberon de 8h30 et de ne pas s’être réveillé quand je l’ai déposé ensuite dans son berceau. Avec un peu de chance j’aurai le temps de finir cet article et de prendre une douche avant de devoir aller chercher le grand à l’école !

 

C’est bizarre qu’il demande autant les bras en journée parce que la nuit tout est très différent. Il s’endort toujours directement après son biberon, ne se réveille jamais quand je le pose dans son lit et redort d’une traite jusqu’au suivant. La seule fois où j’ai eu plus de mal c’est parce que j’ai dû changer sa couche et ses vêtements après le biberon (caca explosif oblige… ). Forcément ça l’a bien réveillé et après ça il a eu un peu de mal à retrouver le sommeil.

 

C’est comme les coliques… Allez comprendre pourquoi il ne fait des crises qu’en journée… Les mystères du corps humain !

 

Si encore il pouvait rester éveillé et calme en journée. Mais au bout de 10 minutes dans son transat ou sur son tapis d’éveil il s’énerve et se met à pleurer.

Du coup je sors l’écharpe de portage mais ça ne marche même pas à tout les coups… Hier par exemple impossible de le mettre dedans alors que la veille il y a passé plus de 5 heures d’affilé sans rien dire.

Alors je joue toutes mes cartes jusqu’à trouver ce qui le calmera : emmaillotage (pratique et assez efficace lors des coliques), bercement dans les bras, musiques douces, câlins sur le front (il a l’air d’adorer ça !).

2 semaines C

Lutin de 2 semaines

Et surtout je ne désespère pas ! Je sais bien que les 3 premiers mois ne sont pas les plus faciles.

Je me souviens que pour le P’tit Loup les pleurs intempestifs ont même duré jusqu’à 4 mois. 4 mois durant lesquels il était bien souvent collé à nous.

Et vu la vitesse à laquelle ce 1er mois est passé (dans 1 semaine il sera déjà bouclé) je me dis que ça arrivera vite et que les réveils nocturnes et les pleurs seront vite oubliés ! C’est juste désemparant en attendant de le voir pleurer et de parfois ne rien réussir à faire pour le calmer.

 

A côté de ces petits tracas du quotidien il y a la relation entre mes 2 enfants que j’aime regarder se construire au fil des jours.

Alors que je redoutais une crise de jalousie de la part du P’tit Loup, c’est en fait un vrai amour avec son petit frère !

Pourtant quand je vois comme il est possessif avec ses jouets et jaloux quand son cousin vient chercher un câlin vers nous j’aurais vraiment pensé qu’il nous ferait une petite rebellion à la naissance de son frère.

Mais dès les 1ers jours à la maternité il s’est montré intéressé et affectueux envers lui. Il a demandé à le porter, lui a fait des bisous et câlins et a même voulu lui donner son biberon. Bien sûr son attention sur lui n’était que limitée mais depuis qu’on est rentrés à la maison il déborde de petits gestes tendres envers le Lutin.

Il aime le voir le matin avant de partir à l’école et quand il rentre c’est souvent lui qu’il cherche en 1er dans la maison. Il demande souvent à le porter où à ce qu’on l’installe à côté de lui dans le canapé. Dès qu’il est près de lui il lui fait un bisou ou un câlin et même si ses gestes sont parfois un peu « brusques » ce n’est que de la maladresse. Et lui, mon grand accro de la tétine, se précipite sur son petit frère pour lui remettre la sienne en bouche dès qu’il la perd.

frères C

On essaie bien sûr de garder des moments rien que pour notre grand même si ce n’est pas toujours évident car pour l’instant on a encore un peu « la tête dans le guidon ». Il faut dire qu’on a été un peu fous à vouloir faire des travaux et du rangement / tri à la maison pendant les congés de Chéri. Du coup j’ai l’impression de ne jamais me poser vraiment et de n’avoir pas vu passer ces 3 semaines.

 

Lundi prochain ce sera une autre histoire. Avec la reprise de Chéri je vais devoir être plus organisée.

Mais bon, en attendant je vais encore profiter de sa présence ces quelques jours avec nous !

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/%c2%b7%e2%80%a2%e2%97%8f-commencer-la-vie-a-4-les-1ers-jours-a-la-maison-%e2%97%8f%e2%80%a2%c2%b7/

·•● Commencer la vie à 4 … : La naissance du Lutin ●•·

[Attention, pavé en vue ! – Mais avec des photos à la fin quand même  ;) ]

 

15 jours déjà que mon Lutin est né…

Tout s’est passé si vite !

Alors que je désespérais de le voir pointer le bout de son nez,

Alors que les dernières semaines de grossesse me paraissaient interminables,

Un soir les choses se sont mises en route et tout s’est accéléré.

 

La journée s’était passée comme toutes les autres. Rythmée par les contractions constantes depuis des mois. Plus ou moins fortes, plus ou moins régulières. J’avais bien compris qu’il n’était pas utile de s’affoler trop vite après la fausse alerte qu’on avait connu une semaine plus tôt.

Nous étions lundi 24 août. Ma maman qui avait passé le week-end chez mes beaux-parents avec le P’tit Loup m’avait rejoint chez moi pour quelques jours.

Comme d’habitude le soir venu on a mangé, j’ai couché le P’tit Loup et lui ai raconté une petite histoire. J’ai ensuite rejoint ma maman dans le salon pour papoter un peu.

J’avais un peu mal au ventre mais je pensais que c’était mes intestins qui me tracassaient. J’ai donc fait des allers-retours aux toilettes sans pouvoir être soulagée.

Et puis d’un coup, alors que j’étais en train de donner à manger aux animaux j’ai eu une crampe plus forte que les autres et une sensation de pesanteur dans le bas ventre… et je me suis retrouvée trempée !

Il était 20h45, je venais de perdre les eaux.

 

Moi qui redoutait que ça n’arrive au lit ou en voiture et de bousiller le matelas ou les sièges au moins je pouvais être rassurée !

Chéri ne m’a pas crue. Ma maman non plus. Plus personne ne s’attendait à ce que j’accouche avant le terme finalement.

Finalement Chéri l’a pris à la rigolade en disant qu’on avait encore le temps. c’est vrai que pour le P’tit Loup j’avais aussi perdu les eaux avant de partir à la maternité et on avait passé 10 heures là-bas avant qu’il n’arrive.

J’ai donc commencé à me préparer tranquillement, tout en rigolant avec lui.

Et puis 15 minutes plus tard, juste après ma douche, les contractions sont devenues brutalement plus fortes et très rapprochées. Déjà toutes les 2 minutes.

J’ai un peu peiné à rassembler mes affaires entre 2 contractions. Le P’tit Loup qui ne s’était pas endormi chouinait, un peu paniqué de toute cette agitation je pense. Il ne voulait pas nous laisser partir.

 

A 22h on arrivait finalement à la maternité.

On a croisé une sage-femme alors qu’on arrivait au niveau des salles de naissance. Elle nous a immédiatement pris en charge et c’est elle qui nous aura suivi jusqu’au bout pour la naissance du Lutin.

Tout s’est ensuite enchaîné très vite même si finalement il s’est passé 5 heures et demies entre le moment où j’ai perdu les eaux à la maison et l’arrivée du Lutin.

Un 1er passage en salle d’examen pour faire l’état des lieux. le col est ouvert à 4cm. Elle me propose la péridurale direct. Je sais que je la veux mais j’ai peur que ça ralentisse le travail. Pour l’instant je gère encore bien la douleur en me focalisant sur ma respiration lors des contractions.

La sage-femme me dit que c’est un 2ème enfant, ça peut donc aller très vite. Elle me laisse libre de mon choix mais me conseille cependant de ne pas trop tarder.

Apparemment il y a pas mal d’activité ce jour-là. J’opte donc pour la péri tout de suite vu que l’anesthésiste est disponible. Pas envie de prendre le risque de devoir accoucher sans si finalement plus personne n’est disponible quand j’en aurai besoin.

Finalement j’ai bien fait d’accepter tout de suite ! Les contractions sont de plus en plus fortes (ou alors je gère moins bien je ne sais pas).

On m’installe en salle d’accouchement. La sage-femme me pose la perfusion. L’anesthésiste est dans les starting-blocs et me pose la péri dans la foulée.

 

23h je suis perfusée, sous péridurale et scopée. Il n’y a plus qu’à laisser le travail se faire jusqu’à ce que je puisse pousser.

J’ai apprécié d’avoir pour cet accouchement une péridurale que je puisse doser moi-même. J’ai ainsi pu gérer l’intensité avec laquelle je souhaitais ressentir les contractions. Pour mon 1er je ne sentais presque plus rien et il m’était impossible de savoir quand j’avais une contraction pour pousser.

 

00h le col est dilaté à 7cm. La sage-femme me dit d’appeler si je ressens le besoin de pousser avant qu’elle ne revienne.

 

1h30, je sens que ça appuie. J’appelle la sage-femme et c’est bon, on peut s’installer : bébé va arriver !

 

Il aura finalement fallu 30 bonnes minutes de poussée durant lesquelles j’ai vraiment cru que je n’allais pas réussir à le sortir seule ce bébé pour qu’il arrive enfin !

 

2h13 le 25 août, notre Lutin est là, sur moi !

naissance C

Et avant même qu’il ne soit pesé on m’annonce un bon gabarit.

Avec Chéri on a parié sur 3kg500. Lors de l’écho du 3ème trimestre on nous avait annoncé un poids de naissance de 3kg100 / 3kg200 mais début août la gynéco m’avait dit qu’il faisait déjà 3kg400.

Et puis en fait le Lutin a bien profité des derniers jours au chaud, il fait 3kg800 ! Un choc pour moi quand je repense au P’tit Loup qui ne pesait que 2kg300 !

Du coup je comprends mieux pourquoi j’ai eu tant de mal à le sortir celui-là !

naissance 2C

A 5h on nous emmène enfin dans une chambre. Chéri est rentré dormir un peu chez nous avant de revenir nous voir le midi.

J’ai finalement assez peu dormi alors que j’étais épuisée. Le contre-coup de l’effort de l’accouchement a été bien plus violent cette fois-ci. J’ai bien senti que mon corps avait plus de mal à s’en remettre.

Heureusement j’ai bien profité de mes 3 jours à la maternité pour me reposer avant le grand chamboulement du retour à la maison dont je vous parlerai prochainement ! ;)

Sacha C

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/%c2%b7%e2%80%a2%e2%97%8f-commencer-la-vie-a-4-la-naissance-du-lutin-%e2%97%8f%e2%80%a2%c2%b7/

Page 3 sur 23123451020Dernière page »