Mes produits beauté chouchous du moment

Ca fait un moment que je ne vous ai pas parlé beauté ici !

Alors pour remédier à ça, aujourd’hui je partage avec vous les produits que j’utilise depuis plusieurs mois et qui m’ont donné pleine satisfaction.

beauté été 2016 1C

1. Lait hydratant ensoleillant – Yves Rocher

beauté été 2016 2C

J’ai la peau claire, voire très claire. Je ne bronze que très peu, et surtout pas au niveau des jambes. Bref chaque année quand les beaux jours arrivent je déteste sortir mes mollets couleur aspirine.

J’ai décidé cette année de tester à nouveau un lait ensoleillant. Comme j’étais chez Yves Rocher j’ai pris celui-ci. Il était en promo, que demander de plus ? Au pire même si j’étais déçue je n’aurais pas perdu grand chose.

Au premier abord l’odeur m’a semblé un peu forte. Fleur de Tiaré pourtant j’adore ça mais là c’était un peu trop. Heureusement ça s’estompe dans la journée et puis au fil des semaines on s’y fait. Ca ne me fait plus rien maintenant.

A l’application c’est frais et agréable. La peau n’est pas trop collante et on peut s’habiller plutôt rapidement après (même si je conseille d’attendre que ça ait bien pénétré pour éviter des marques disgracieuses).

Le hâle est progressif et reste très léger mais ça me convient. Je ne cherchais pas un résultat trop marqué, juste de quoi paraître moins blanche. Là c’est parfait, 2 jours après la 1ère application je voyais déjà une différence.

Le seuil maximal du hâle est atteint en moins d’une semaine et la couleur n’est pas trop orangée comme on peut parfois le redouter. De plus, ma peau très sèche au niveau des jambes est plutôt bien hydratée. Parfait !

Le seul petit bémol c’est que le produit se « fixe » davantage sur les zones très sèches (les genoux en ce qui me concerne) et peut laisser apparaître des marques plus sombres à ces endroits. Je fais donc régulièrement des gommages pour éviter ça et tout rentre dans l’ordre.

Lait hydratant ensoleillant – Yves Rocher : 13€60 les 150mL

 

2. Démaquillant En Deux Coups de Baguette à la Rose vanillée – Garancia

beauté été 2016 5C

J’ai retrouvé un échantillon de ce démaquillant dans un tiroir de ma salle de bain et depuis que je l’ai essayé je suis devenue accro !

D’abord son odeur, et puis la douceur de ma peau après le soin m’ont conquise.

Moi l’accro aux lingettes démaquillantes !

Bon j’avoue, je ne les ai pas totalement abandonnées… Déjà parce que c’est plus rapide mais aussi parce que ce produit a un coût et je ne pourrais pas n’utiliser que ça. Mais 2 à 3 fois par semaine c’est mon petit moment de bonheur.

Et plus qu’un simple démaquillant, cette crème est aussi un soin anti-âge et anti-tiraillements.

L’application est simple : on étale une grosse noisette de crème sur le visage avant de masser pendant quelques secondes (je démaquille même les yeux avec et ça ne me pique pas). Ensuite il ne reste qu’à rincer avec la lingette fournie passée sous l’eau tiède (mais sinon un gant de toilette fait tout aussi bien l’affaire).

Il est très efficace sans être agressif pour la peau et démaquille parfaitement même les yeux pour lesquels il faut souvent insister sur le mascara (je n’ai pas testé avec du waterproof mais le classique part très bien).

Après ça, savourez la douceur de votre peau avant d’aller vous glisser sous votre couette !

En Deux Coups de Baguette – Garancia : 22€45 les 120g

 

3. Touche de couleur pour les lèvres Stainac – The Balm Cosmetics

beauté été 2016 3C

Là c’est une découverte grâce à BirchBox.

Pour l’été il est parfait !

C’est très différent d’un rouge à lèvre ou d’un gloss bien que l’apparence soit très proche de ce dernier.

La texture est un gel coloré qui vient légèrement colorer les lèvres pour un résultat très naturel, tout en transparence. Il n’y a pas d’autre effet que cette touche de couleur, les lèvres ne brillent pas, ne sont pas « couvertes » . C’est cet effet vraiment très nude qui me plaît beaucoup.

Malgré tout il rehausse bien la couleur des lèvres et leur donne un peu de peps et j’apprécie de pouvoir bisouiller enfants et mari sans leur coller du rouge partout.

La tenue est plutôt bonne comparé à un rouge classique ce produit se défend bien.

Enfin, sachez que vous pouvez également utiliser ce produit en guise blush. Je n’ai pas testé mais c’est un aspect qui peut se révéler pratique.

Touche de couleur pour les lèvres Stainac – The Balm Cosmetics : 15€50 les 9 mL

 

4. Mascara Volume Vertige – Yves Rocher

beauté été 2016 4CJe dois avoir des cils un peu rebelles. Même s’ils sont plutôt longs mon principal souci est que je n’arrive jamais à trouver un mascara qui les recourbe vraiment.

Celui-ci ne donne pas un résultat parfait mais il a l’avantage de réussir bien mieux le travail que les autres que j’ai pu essayer jusqu’à présent !

Le volume est bien là lui aussi sans pour autant en faire trop (je ne cherche pas non plus un effet faux-cils) : les cils sont étoffés et sans paquets.

Testé par hasard puisque je l’avais reçu en cadeau, je dois dire que je suis bluffée et que je reprendrai le même quand il sera terminé.

Mascara Volume Vertige – Yves Rocher : 23€80 les 9mL (3 teintes disponibles)

 

5. Oil Treatment – Amika

beauté été 2016 6C

Ce produit est encore un de ceux que j’ai pu découvrir dans une Birchbox.

C’est une huile qui protège et répare les cheveux. J’ai d’abord craqué sur son odeur puis j’ai été conquise par son efficacité.

J’ai toujours les pointes des cheveux très sèches et depuis que j’utilise cette huile j’ai constaté une réelle amélioration.

Quelques gouttes suffisent, à appliquer sur cheveux secs ou humides. Elle ne laisse pas de résidus gras, les cheveux sont doux, soyeux même, et agréablement parfumés.

Je ne m’en passe plus !

Le seul bémol reste son prix. Heureusement, à raison de 3 applications en moyenne par semaine, il m’a duré 1 an.

Oil Treatment – Amika : 34€ les 100mL

 

6. Le shampoing merveilleux – Ultra Doux de Garnier

beauté été 2016 7C

Encore un produit pour mes cheveux secs.

Un shampoing à l’huile d’argan et de camélia qui laisse mes cheveux doux, lisses et délicatement parfumés.

Le rapport qualité / prix est excellent et il se trouve facilement en supermarché.

L’utilisation est agréable : il ne mousse ni trop, ni trop peu et se rince bien.

J’ai également testé l’après-shampoing de la même gamme (Le baume merveilleux) qui par contre ne pas du tout donné satisfaction : mes cheveux étaient rêches et tout emmêlés après utilisation.

Le shampoing merveilleux – Ultra Doux de Garnier : environ 2€62 les 250mL

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/mes-produits-beaute-chouchous-du-moment/

Purée de courgettes à la ricotta et au saumon [dès 7 mois]

Hep hep hep !

Il y a une nouvelle recette pour bébé sur mon blog de cuisine !

Et la bonne nouvelle c’est que vous y trouverez aussi une recette pour papa et maman avec (presque) les mêmes ingrédients !

Cliquez vite sur le lien ci-dessous et régalez-vous :

Purée de courgettes à la ricotta et au saumon

puree courgette ricotta bb 1C

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/puree-de-courgettes-a-la-ricotta-et-au-saumon-des-7-mois/

Place à l’éducation bienveillante !

Avec le P’tit Loup on avait déjà connu le fameux Terrible Two, et puis les choses s’étaient un peu calmées.

A la naissance du Lutin c’était même un vrai petit ange. Autant on en bavait d’un côté parce qu’on était crevés à cause des pleurs intempestifs du petit, autant le grand était un vrai amour.

Mais à croire qu’il est impossible que les 2 soient calmes en même temps, dès que le Lutin a commencé à moins pleurer on à dû recommencer à hausser le ton pour éviter les débordements avec le P’tit Loup….

C’est un petit garçon au fort caractère (pour ça, je sais de qui il tient…) mais parfois quand je vois de quelle façon il nous tient tête du haut de ses 4 ans 1/2 j’avoue avoir quelques appréhensions pour l’avenir.

enfant boudeur

La plupart du temps il est adorable mais régulièrement on retombe dans ces moments où il s’oppose à nous et à ce qu’on lui demande de faire. Dans ces cas là c’est une vraie tête de mule et il est difficile de lui faire entendre raison.

Il nous tient tête, s’obstine à ne pas vouloir faire ce qu’on lui dit et surtout il continue de faire ce qu’on est en train de lui interdire de faire en nous défiant du regard.

Comment alors réussir à se faire obéir sans lever la voix et sans devoir en recourir sans cesse au sempiternel chantage à la punition ?

J’aimerais dans ces moments réussir à toujours garder mon calme et à lui faire accepter les choses avec douceur mais malheureusement ce n’est pas le cas. Trop souvent je m’énerve encore et après je m’en veux d’avoir crié sur lui.

Je pense qu’une bonne partie du travail à faire est pour nous les parents et pour moi plus particulièrement car je sais que Papa Ours est bien plus patient que moi.

Je cherche toujours des pistes pour m’aider à être plus patiente mais je progresse trop lentement.

Bien sûr il n’y a pas de solution miracle et il est évident que dès qu’on doit travailler sur notre caractère c’est un travail qui peut être de longue haleine.

Pour cela j’ai fixé des objectifs qui me permettront de faire régulièrement le point sur le chemin parcouru :

  • réussir à garder mon calme dans toutes les situations
  • donc moins crier
  • parler toujours avec respect à mes enfants
  • partager des moments uniques avec chacun d’eux
  • ne plus devoir recourir au chantage ou à la punition
  • réussir à me faire obéir sans devoir lever la voix

 

Je suis donc en quête d’ouvrages sur l’éducation bienveillante (d’ailleurs je suis preneuse si vous en avez à me conseiller !) et j’espère vraiment pouvoir y trouver des solutions pour rétablir la paix à la maison.

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/place-a-leducation-bienveillante/

6 objets qui facilitent le quotidien avec un bébé

Quand on va avoir un enfant, il y a des choses vraiment indispensables à avoir. Des achats qu’on ne peut éviter, un minimum de matériel nécessaire pour accueillir bébé dans de bonnes conditions.

Il y a aussi toutes les choses (souvent inutiles) que les magasins ou sites de puériculture veulent nous vendre à des prix la plupart du temps exorbitants.

Et puis il y a ces petites choses auxquelles on n’avait pas forcément pensé avant et qui finalement s’avèrent bien pratiques au quotidien.

Aujourd’hui c’est de ces dernières dont je vais vous parler.

Selon votre situation toutes ne vous seront pas forcément utiles mais en ce qui me concerne c’est 6 choses que je n’avais pas prévues d’acheter et dont je ne pourrais plus me passer aujourd’hui.

 

1- L’extension de manteau Kokoala

extension kokoala

Les beaux jours arrivent alors vous ne verrez sans doute pas d’intérêt à acheter immédiatement cette pièce. Mais pensez-y pour l’hiver prochain !

J’habite en appartement, au 2ème étage, sans ascenseur. La poussette est donc rangée au garage et nous l’utilisons pour les sorties.

Mais pour les petits trajets du quotidien comme ceux pour aller emmener ou chercher le grand à l’école (4 trajets par jour), les petites courses rapides chez les commerçants du quartier… c’est le porte-bébé que j’utilise (ou l’écharpe de portage).

A l’automne dernier je me suis rapidement rendue compte que j’allais vite avoir un problème pour que mon bébé et moi-même soyons bien au chaud en tout temps.

Une solution aurait été d’utiliser mon porte-bébé par dessus mon manteau avec mon bébé bien emmitouflé dans une combi-pilote. Mais outre le fait qu’on y perdait tout le bénéfice du portage (mon bébé se retrouvait alors bien loin de moi, de ma chaleur, mon odeur…) c’était aussi une solution assez inconfortable aussi bien pour lui que pour moi. Nous étions trop serrés et pas à l’aise avec toutes ces épaisseurs.

J’ai fureté sur le net, failli acheter un manteau de portage, et puis finalement j’ai découvert l’extension de manteau Kokoala.

il s’agit d’une pièce qui vient se rajouter sur la fermeture éclair de notre manteau et qui permet ainsi de pouvoir le fermer même avec un bébé en portage sous le manteau.

Je vous laisse regarder la vidéo de démonstration qui sera bien plus parlante que mes explications :

Les + de l’extension de manteau:

  • Permet de continuer à utiliser notre manteau habituel
  • Différents coloris existants
  • S’adapte sur toutes les vestes à fermeture éclair
  • Utilisable aussi lors de la grossesse
  • Liens de resserrage pour que le manteau soit bien ajusté une fois fermé et éviter les courants d’air
  • Facile à mettre en place et à utiliser au quotidien
  • Produit de grande qualité

Les – de l’extension de manteau :

  • Son prix : l’extension en elle-même n’est pas excessivement chère mais il faut y rajouter le prix du raccord de fermeture éclair et des frais de port sachant qu’elle est importée depuis le Canada. J’en ai eu pour environ 90€, soit à peine moins cher qu’un bon manteau de portage. Cela dit je ne regrette pas mon choix et si c’était à refaire je préférerais encore acheter l’extension plutôt qu’on manteau de portage.

 

2- La tétine phosphorescente

tetine phosphorescente 2

Bon déjà, si votre bébé fait partie de ceux qui ne prennent pas de tétine vous pouvez passer votre chemin (veinards !).

Ici j’ai 2 accros à la tétine. Le grand qui a 4 ans et demi en est tout juste sevré définitivement. Quant au Lutin, c’est la grande histoire d’amour avec sa tétine.

Souvent, lorsqu’il se réveille la nuit et chouine il suffit de lui remettre sa tétine dans le bec pour qu’il se rendorme.

Mais lorsqu’il en était au stade où il se réveillait toutes les 30 à 60 minutes chaque nuit c’était clairement énervant de chercher tout le temps cette fichue tétine dans son lit !

Une fois sur 2 je lui mettais la lumière de ma lampe de poche ou du portable dans les yeux, ce qui ne manquait pas de bien le réveiller…

Un jour j’en ai eu assez, j’ai acheté une tétine phosphorescente et là mes nuits ont été bien plus simples ! Même s’il fallait encore se lever au moins je ne passais plus 5 minutes à tâtonner dans son lit à la recherche de la tétine perdue. Au premier coup d’oeil on la voit (au pire on soulève une peluche et hop elle apparaît) et on lui recolle dans le bec. On n’a même pas le temps de se réveiller complètement et du coup forcément, c’est plus facile de se rendormir après.

Et maintenant qu’il est plus grand, il arrive à la retrouver tout seul dans son lit. Elle est pas belle la vie ?

☽ Compter environ 4€, les prix varient selon les marques. On a essayé 2 marques différentes et toutes les 2 brillent jusqu’au bout de la nuit ! ;)

 

3- Le mélangeur à biberon

A première vue, un objet de feignasse pour ceux qui ne veulent même pas prendre la peine de secouer le bib pour reconstituer la poudre de lait avec l’eau.

Mais en fait c’est bien plus que ça !

Si vous donnez un lait infantile « classique » à votre bébé vous n’en aurez certainement pas besoin. Mais tous les parents qui ont donné un lait épaissi ont dû un jour se retrouver confrontés aux grumeaux qui bouchent la tétine.

Ce petit truc nous a bien facilité la vie et fait gagner un temps précieux. En quelques secondes à peine le lait est parfaitement homogène que l’eau soit chaude, tiède ou froide.

Mon choix s’est porté sur le mélangeur de biberon Prince Lionheart.

melange biberon prince lionheart

Les + de ce mélangeur :

  • Petit prix (7,95€ sur Amazon)
  • Très efficace
  • Econome en énergie (je n’ai toujours pas changé les piles depuis octobre alors qu’on l’utilise plusieurs fois par jour)
  • Facile d’utilisation
  • Le 2ème embout vous permettra même de faire de la mousse dans votre cappuccino ;)

Les – de ce mélangeur :

  • Le changement d’embout est un peu difficile, il faut tirer fort sur l’embout en place pour l’enlever

 

4- Des thermos

Si en été je ne vois pas d’inconvénient à donner un biberon à température ambiante à bébé, en hiver pas question !

Et lors de nos balades j’étais toujours confrontée à ce problème de comment avoir un biberon à la bonne température avec le froid qu’il fait dehors ?

Les chauffe-biberons de voyage n’étaient pas une solution car souvent on partait se promener sans voiture ou alors on la garait et après on marchait pendant un moment. En plus vu le temps que ça met à réchauffer un bib ces trucs-là il ne faut pas s’y prendre au dernier moment !

J’avais aussi essayé les sacoches isothermes mais même en surchauffant le biberon avant le départ je n’obtenais pas de résultats satisfaisants. Il était au mieux légèrement tiède au moment de le servir.

J’ai vu aussi qu’il existait des biberons isothermes ou des biberons auto-chaufftants mais pour tous il n’était pas possible de changer la tétine en place (et quand on a un bébé qui n’accepte pas toutes les tétines on est bien embêté) et pour les auto-chauffants il fallait également investir dans des cartouches pas données.

Finalement j’ai opté pour une solution bien plus simple : j’ai ressorti mon petit thermos Ikea de 500mL et il était parfait ! J’avais toujours de l’eau chaude pour le biberon de bébé lors de nos sorties.

Et maintenant qu’il est plus grand, j’ai acheté un petit thermos pour y mettre ses repas chauds et lui servir toujours à la bonne température lorsqu’on part se promener. Parfait pour nos pique-niques à venir !

 

· • ●Ma sélection shopping :

 thermos ikea thermos decathlon thermos bebe

 De gauche à droite :

5- Un grignoteur

Pour le P’tit Loup j’avais déjà vu que ça existait mais sans doute un peu trop tard. Je n’en avais pas acheté.

Pour le Lutin, voyant son attrait pour la nourriture et surtout NOTRE nourriture j’ai tout de suite compris que ce serait un achat nécessaire !

En effet, dès qu’il est à table avec nous et qu’il nous voit manger il devient dingue ! Mais comme il est encore un peu tôt pour lui donner des morceaux le grignoteur est une bonne alternative.

On glisse un morceau de fruit, légume ou un biscuit dans le petit filet, on referme, et il peut le manger petit à petit sans risquer de s’étouffer.

Il en existe aussi avec un réservoir en silicone à la place du filet. Moi j’avais peur qu’avec ses dents plus tard il le déchire alors j’ai pris un filet qui me semblait plus solide.

grignoteur nuvita

Les + du grignoteur :

  • Très pratique et sécurisant pour les bébés pressés de manger des morceaux
  • Prix entre 5 et 7€ selon les marques
  • Certains font aussi anneau de dentition

Les – du grignoteur :

  • Honnêtement, lorsque bébé a mâchouillé son biscuit qui est devenu une bouillie à l’intérieur du truc et qu’il faut le laver, c’est un peu dégueu

 

6- L’assiette maintien au chaud

Un bébé ça ne mange pas très vite. Et puis comme en plus on ne chauffe pas trop son repas au risque de l’ébouillanter ou de devoir passer des plombes à souffler et bien la plupart du temps au bout de quelques cuillères c’est froid.

Heureusement il existe des assiettes de maintien au chaud.

Elles comportent sous l’assiette un réservoir qui permet d’y verser de l’eau chaude et qui par contact va garder au chaud le repas de bébé.

Comptez 10€ environ pour une assiette comme celle-ci et choisissez-là de préférence avec une ventouse en dessous, surtout si votre enfant commence à manger seul.

assiette maintien chaud

Les + de l’assiette de maintien au chaud :

  • Garde le repas de bébé au chaud
  • Entretien facile

Les – de l’assiette de maintien au chaud :

  • Le bouchon pour mettre ou vider l’eau n’est pas toujours facile à ouvrir
  • Attention à ne pas non plus y mettre de l’eau bouillante

 

Voilà, avec tout ça vous êtes parés ! N’hésitez pas à partager les petits trucs qui vous facilitent le quotidien !

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/6-objets-qui-facilitent-le-quotidien-avec-un-bebe/

Insomnie

00h15

Déjà presque 2h que je tourne dans mon lit sans trouver le sommeil.

C’est la 3eme nuit d’affilé où j’ai du mal à m’endormir.

Les 2,soirs précédents j’avais mis ça sur le compte de cafés bus un peu tard mais aujourd’hui le dernier remonte à 13h…

Je décide de partir dans le salon pour ne pas déranger mon mari à force de bouger sans arrêt.

Un petit verre d’eau avalé au passage me fait du bien. Je m’installe sur le canapé. Je pense que je vais finir la nuit ici.

Pas envie de regarder la télé, je suis sûre que ça m’empêchera encore plus de dormir.

Pas le courage de lire un livre.

J’éteins tout et m’installe confortablement en espérant mieux réussir à dormir ici.

Il fait plus frais, je suis bien.

J’entends le ronronnement discret du frigo et le tic tac de l’horloge. Ces bruits familiers ont quelque chose de rassurant, presque réconfortant.

Le chat me rejoint. D’un bond il est sur le canapé avec moi. Il m’enjambe, cherche sa place, et fini par s’installer à côté de moi.

Tant mieux, je n’aime pas quand il s’allonge à mes pieds. Au moindre orteil dehors c’est la griffure assurée.

Finalement il change d’avis et m’enjambe à nouveau pour aller se coucher à mes pieds. Merde…

Je me rends compte que j’ai faim. J’essaie de penser à autre chose et ça dévié sur le travail. C’est pas ça non plus qui va m’aider à dormir.

Le chat a quitté le canapé pour aller jouer avec je ne sais quoi qui traînait par terre. Un morceau d’un jeu au P’tit Loup sans doute.

Au bout de quelques minutes je ne l’entends plus. Je ne sais même pas s’il est encore là ou s’il a préféré rejoindre mon mari dans la chambre.

 

Tic…Tac…Tic…Tac

Le bruit de l’horloge sur fond de ronronnement du frigo me captive à nouveau. Si seulement ça pouvait avoir l’effet d’une berceuse.

Mes yeux sont grands ouverts. Pas un bâillement à l’horizon.

Et le chat qui s’approche à nouveau. Il ne doit pas savoir où dormir… Je l’entends qui boit.

J’essaie de me reconcentrer sur l’horloge.

Revoilà le chat qui s’amuse à m’escalader. Va-t-il finir par se poser enfin quelque part ?

Couché à côté de moi je l’entends qui ronronne.

 

dormir canape

Source image : Davejdoe, Flickr

 

6h30 la sonnerie du réveil me tire de mon sommeil en plein rêve.

Le chat est toujours là, à mes pieds. Allez comprendre pourquoi il a préféré dormir ici plutôt que dans le lit avec mon mari, là où il aurait pu avoir bien plus de place…

J’ai bien dû mettre encore plus d’une heure avant de m’endormir cette nuit. Pas facile de se lever mais il faut se préparer pour commencer la journée.

J’entends au loin le Lutin qui glousse déjà dans son lit. Il se réveille tôt ces derniers jours.

Je file sous la douche en baîllant. J’espère que ce soir j’arriverai à trouver le sommeil plus facilement…

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/insomnie/

Purée de chou-fleur et polenta au jambon [dès 7 mois]

Je reviens avec une petite recette pour les bouts de chou que je viens de publier sur mon blog de cuisine.

Je n’ai pas toujours le temps de cuisiner pour le Lutin mais quand je me mets en cuisine pour lui j’aime lui préparer des repas aux saveurs originales pour changer de ce que je peux lui trouver en magasin.

Aujourd’hui c’est un plat de saison avec une purée de chou-fleur à la polenta et au jambon. Il s’est régalé !

Si vous aussi vous souhaitez réaliser cette recette, cliquez vite sur le lien ci-dessous :

Purée de chou-fleur et polenta au jambon

bb puree chou fleur polenta jambon 1C

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/puree-de-chou-fleur-et-polenta-au-jambon-des-7-mois/

Et si le verre était à moitié plein…

C’est peut-être dur à dire, mais depuis la naissance du Lutin je n’ai jamais eu vraiment l’impression de pouvoir profiter d’avoir un bébé.

Mis à part les 10 premiers jours peut-être, et encore, j’étais tellement crevée après cet accouchement que je n’ai pas ressenti l’euphorie vécue après la naissance du P’tit Loup 4 ans plus tôt.

Tout le monde a l’air de penser qu’avoir un bébé c’est merveilleux. De quoi pourrait-on se plaindre ? On a dans les bras le plus beau cadeau qu’une femme puisse espérer.

Quand j’écris ça, avec le recul, je me dis que le baby blues avait dû frapper même si je n’ai jamais voulu l’accepter. Quand mon mari me disait que je déprimais je m’énervais presque en rejetant vite au plus loin de moi cette idée.

Mais je me rends compte aujourd’hui que même si je ne voulais pas l’admettre j’ai bien dû traverser une phase de déprime.

Alors oui, j’avais ce bébé tant attendu dans mes bras, et j’étais vraiment heureuse qu’il soit là. Mais les journées et les nuits difficiles se sont enchaînées et la descente aux enfers a commencée.

Pourtant on était déjà « entraînés » puisque 4 ans plus tôt le P’tit Loup était entré dans nos vies. J’avais l’impression d’en avoir bavé à l’époque. Mais ce n’était rien comparé à ce que j’ai vécu cette fois-ci. Finalement, moi qui pensais que les 4 premiers mois du P’tit Loup étaient atroces j’ai vite relativisé quand j’ai vu comment ça se passait avec le Lutin. Ou alors le temps m’a fait oublier certaines choses, je ne sais pas. Quoi qu’il en soit je n’ai jamais eu l’impression d’être aussi fatiguée et découragée que ces 6 derniers mois.

En cause : plus de 2 mois de coliques intenses durant lesquels le Lutin ne dormait quasi pas et n’acceptait pas d’être ailleurs que dans nos bras (et encore, souvent il pleurait même sur nous) et des multiples réveils la nuit pour des raisons diverses et parfois toujours inconnues. Rajoutez à ça qu’après mon accouchement j’ai bien cru que je resterais incontinente jusqu’à la fin de ma vie. Je pense que ça fait pas mal de raisons pour être complètement épuisée.

Heureusement les mois passent et je me rends compte avec joie que les choses évoluent tout de même de manière positive. Les coliques ont finalement cessées, les phases d’éveil en journée nous permettent d’avoir de vrais échanges avec le Lutin. C’est aujourd’hui un bébé joyeux qui sourit tout le temps et s’intéresse à tout ce qui l’entoure. La seule ombre au tableau ce sont encore les nuits chaotiques qui sont devenues de plus en plus difficiles à gérer surtout avec la reprise du travail.

Ces derniers temps j’étais vraiment abattue. Je traînais les pieds, je n’avais plus envie de rien faire, rien ne me faisait plus plaisir. J’aurais pu passer mes journées au lit, roulée en boule sous ma couette.

Et puis je suis tombée sur un article de Megan Minnerman Morton, une maman blogueuse américaine.

Dans son article intitulé « Maman, quelqu’un a besoin de toi ! » elle raconte comment elle est passée de maman épuisée et découragée à maman fatiguée mais comblée.

Voici quelques extraits dans lesquels je me suis reconnue et ceux qui m’ont permis d’avoir le déclic pour me sortir de cette morosité qui m’habitait :

[…] cette routine, le fait que l’on ait en permanence « besoin de moi » est réellement épuisante à la longue.

Et puis un jour, d’un coup cela m’a frappé : ils ont besoin de MOI. Personne d’autre, dans le Monde entier. Ils ont besoin de leur Maman.

Quand j’ai commencé à accepter le fait qu’être une Maman signifie que je dois être disponible à tout moment, j’ai commencé à retrouver une certain paix intérieure. […] Maman est mon devoir, mon privilège, mon honneur.

J’ai signé un contrat sans le savoir, celui d’être là à chaque fois que quelqu’un a besoin de moi, à toute heure du jour ou de la nuit.

[…]

Maman ça veut dire que je fais passer les besoins de mes enfants bien avant les miens sans me poser de questions.

[…]

Je sais qu’un jour viendra où plus personne n’aura besoin de moi. Je sais qu’un jour viendra où mes bébés seront partis depuis longtemps, bien occupés dans leurs vies respectives. […] Alors plus personne n’aura besoin de moi. Peut-être même que je serai devenue un fardeau. […] Je suis sûre qu’alors, mon coeur vieillissant se souviendra avec nostalgie de ces petites voix qui disaient « Maman, quelqu’un a besoin de toi ! » .

[…]

Un jour, […] Je dormirai en paix, sans craindre d’être réveillée, sans avoir peur que mon bébé soit malade ou bien qu’un enfant se mette à pleurer. Tout cela ne sera qu’un souvenir. Ces années ou quelqu’un a besoin de moi, elles sont épuisantes mais elles passent à une vitesse folle.

C’est pourquoi j’ai arrêté de rêver au fait qu’ « un jour, les choses seront plus faciles » . Parce que la vérité, c’est que ce sera peut-être plus facile, mais ce ne sera jamais aussi bien, aussi beau qu’aujourd’hui. […] « Un jour » je pourrai prendre des douches seule et faire des pédicures. « Un jour » , j’aurai tout le temps libre que je voudrai. mais aujourd’hui, je me donne, et je suis épuisée, et sale, et je suis TELLEMENT aimée…

( Traduction de l’article complet ICI )

Alors, personnellement je trouve que son article est parfois un peu trop « édulcoré » . J’ai beau avoir réussi à relativiser les choses pour retrouver un peu d’optimisme je ne m’émerveille pas pour autant à chaque fois que je dois me lever la nuit ou lorsqu’il y en a un qui pleure parce qu’il a mal quelque part. Je n’en suis pas non plus encore réduite à ne carburer qu’au café et aux restes de petits pots de mon bébé et heureusement pour tout le monde je prends des douches quotidiennes.

Mais il m’a permis de reprendre conscience de mon rôle de maman et surtout de l’aspect éphémère de tous ces tracas du quotidien.

Oui il ne fait toujours pas ses nuits, oui il pleure sans que parfois je ne sache quoi faire pour le consoler, oui je suis complètement épuisée après une journée de travail et rien qu’à l’idée de m’occuper d’eux j’aimerais déjà qu’il soit 20h pour qu’ils soient couchés. Mais tous ces moments avec eux sont des instants privilégiés et à moi d’essayer d’en profiter un maximum.

Je suis certaine que lorsqu’ils seront plus grands et qu’ils n’auront plus besoin de moi je regretterai tout ça.

Alors j’ai décidé de me reprendre en main et d’essayer de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Ce n’est pas facile tous les jours mais depuis, même si je suis toujours autant fatiguée, au moins j’ai retrouvé l’envie. L’envie de me bouger et de faire des choses avec eux, pour eux.

Je mets entre parenthèses mes loisirs et les ptites choses qui ne concernent que moi. Je ne dis pas qu’il faut tout sacrifier et se couper du reste du Monde quand on a des enfants. Bien sûr que non ! C’est important aussi d’avoir du temps pour soi, pour se retrouver, pour s’épanouir personnellement. Mais ma priorité reste ma famille et surtout mes enfants. Ils vont grandir bien trop vite, c’est certain. Ils ne vont pas attendre que je sois disponible pour eux, alors à moi de l’être quand ils en ont besoin. Le reste peut bien attendre.

Aujourd’hui je vois le verre à moitié plein, mais je sais que demain, il débordera !

freres C

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/et-si-le-verre-etait-a-moitie-plein/

●•· 5 mois ·•●

Après la bronchiolite en décembre nous avons eu l’impétigo de janvier. Que nous réserve février ? Une varicelle pourrait être possible dans les jours qui viennent vu que le grand frère l’a eue il y a 2 semaines…

 

Heureusement la vie du Lutin ne se résume pas (pas uniquement en tout cas !) aux visites chez la pédiatre !

Durant ce 5ème mois il y a eu beaucoup de beaux progrès mais aussi une formidable régression sur les nuits (et ça, c’est clairement moins cool !).

5 mois

A 5 mois le Lutin est un beau gigot qui pèse 7,900kgs pour 68 cm ! Il porte toujours du 6 mois (mais plus pour longtemps !) et quelques vêtements en 9 mois.

Il a repris sa courbe de croissance initiale. Exit la petite baisse de régime dûe à la bronchiolite du mois dernier. Il faut dire qu’avec 4 biberons de 210 à 240 mL il est bien nourri ce gourmand !

Et pour pallier au problème récurrent de constipation on a commencé la diversification alimentaire quelques jours avant qu’il ne fête son 5ème mois : le 21 janvier. On ne peut pas dire que ce soit très facile. Il boude un peu la cuillère alors qu’il semble pourtant aimer ce qu’on lui propose. Avec un peu de pratique on devrait y arriver mais c’est tellement plus facile de boire un biberon ! Quoi qu’il en soit je ne le force pas. Quand il commence à trop s’énerver sur la cuillère je transvase le reste de purée dans le biberon et hop, il engloutit tout !

 

En journée c’est un bébé de plus en plus souriant qui aime jouer seul ou avec nous. Il arrive de nouveau assez régulièrement qu’il fasse une sieste de 30 minutes à 1 heure en fin de journée, ce qui nous évite les crises le soir qu’on avait jusqu’à présent.

Il commence à vraiment tendre la main vers les objets pour les attraper même si la préhension n’est pas encore parfaite.

Même s’il ne tient pas encore assis il adore être dans cette position : assis sur moi après le biberon il essaie de choper ses pieds. Et lorsqu’il est couché on le voit qui force sur ses pseudos-abdos pour essayer de se redresser. Tout seul il est loin d’y arriver mais lorsqu’on lui tient les mains il est tellement fier quand il arrive en position assise !

Il maîtrise le demi-retournement (il roule sur le côté quoi) et il ne manque pas grand chose pour qu’il bascule vraiment sur le ventre. Forcément c’est beaucoup plus drôle de s’amuser à essayer de se retourner sur la table à langer ou dans le bain !

Dans l’eau il est parfaitement à son aise et tape des bras et des jambes en arrosant tout autour de lui mais sans jamais chouiner lorsqu’il boit la tasse ou a de l’eau dans les yeux. Pourvu que ça dure !

Après le bain d’ailleurs c’est plus facile aussi. Auparavant il pleurait dès que je le séchais et pendant l’habillage c’était les hurlements. Maintenant il sait faire preuve de patience et ne pleure presque plus à ce moment-là. C’est quand même bien plus agréable quand ça se termine comme ça !

C’est un vrai petit curieux qui observe tout ce qu’on fait et se marre quand son frère fait le clown. Dans le porte-bébé impossible de lui garder la tête bien au chaud dans mon manteau, il faut toujours que j’ouvre un côté pour que ce coquin puisse regarder ce qui se passe dehors.

Il adore aussi se regarder dans un miroir ! Lorsqu’on entre dans la salle de bain Monsieur se chope un sourire jusqu’aux oreilles dès qu’il aperçoit son reflet !

Un zeste égocentrique mon bébé ? ^^

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/%e2%97%8f%e2%80%a2%c2%b7-5-mois-%c2%b7%e2%80%a2%e2%97%8f/

Idées menu pour une semaine # 18

Une semaine de grisaille prévue chez nous…

Hop, hop, hop, on prévoit plein de repas doudous !

Idées menu pour une semaine # 18 :

  • Lundi : Quiche à la carotte + mâche
  • MardiPâtes au thon
  • Mercredi : Légumes façon couscous (carottes, navets, pommes de terre) + merguez
  • Jeudi : Gratin de macaronis au jambon
  • Vendredi : Lasagnes roulées au jambon et aux champignons
  • Samedi : Choucroute
  • Dimanche : Galettes de sarrasin garnies (jambon, oeuf, Comté, lardons, légumes….) + salade

 

Et bien sûr vous pouvez toujours imprimer la trame des menus pour la semaine et la remplir à votre guise !

Planning Menus Happy maquette

Cliquez ici pour imprimer le planning des menus

Bon appétit !

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/idees-menu-pour-une-semaine-18/

Idées menu pour une semaine #17

Oups, le temps passe bien trop vite et la semaine dernière je ne vous ai même pas proposé quelques idées recettes.

Alors cette semaine on se reprend !

Idées menu pour une semaine # 17 :

 

Et bien sûr vous pouvez toujours imprimer la trame des menus pour la semaine et la remplir à votre guise !

Planning Menus Happy maquette

Cliquez ici pour imprimer le planning des menus

Bon appétit !

Lien Permanent pour cet article : http://www.quotidiendemaman.com/idees-menu-pour-une-semaine-17/

Page 1 sur 23123451020Dernière page »